Olente


Après la perte de mon tricorne et de mon haut de forme, j’avais un peu renoncé aux chapeaux. J’y reviens doucement, et c’est surtout le béret qui me manquait. rien de tel pour donner un air de titi parisien. J’ai toujours acheté les miens dans les boutiques de souvenirs près du Louvre! Prochain en vue, un modèle rouge!
Photos par Karine






8 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.